+1 271 % en 1 mois : pourquoi le projet Aleph.im est-il si différent ? – Hebdo DeFi #4

DeFi Hebdo #4  La DeFi, abréviation de « Finance Décentralisée », étonne et détonne. Après avoir tant cherché le futur Bitcoin, la cryptosphère semble avoir trouvé un nouveau cheval de bataille qui associe innovation et opportunités financières.

Cette chronique sponsorisée vous est proposée en collaboration avec Aleph.im.

Que s’est-il passé cette semaine dans le monde de la DeFi ? Cette chronique est là pour répondre à cette question.

Découvrez la DeFi »

Aleph.im : la solution tout-en-un

Décentralisation totale et DeFi : la dure réalité

Réseaux sociaux, services en ligne, nouvelles informations, … Notre vie connectée peut parfois prendre des allures de parcours du combattant, tant la redondance des informations à fournir peut s’avérer chronophage. En effet, notre identité numérique est encore sous exploitée. Entrer son adresse mail et mot de passe pour accéder à Facebook, réitérer l’opération quelques minutes plus tard pour lâcher un commentaire flatteur sur Le Journal du Coin, sera probablement considéré comme risible pour les futures générations.

La finance décentralisée est logée à la même enseigne. Matérialisée sous forme de silos, elle oblige ceux qui souhaitent épargner autrement, à se connecter via Metamask, puis transférer leurs précieux Ethereum sur Uniswap, acquis préalablement par le biais de Binance.

Comment est-il possible, dans ses conditions, de prétendre vouloir démocratiser la finance, lorsqu’une grande majorité des utilisateurs potentiels établissent le facteur de simplicité comme priorité numéro un ?

Une autre faille majeure doit être résolue pour atteindre décentralisation totale et adoption de masse. Un créateur d’application décentralisée est lui aussi confronté à certaines problématiques. Il est dans l’obligation de stocker images, contenus et informations écrites liées à son projet pour le faire vivre. Malgré les progrès énormes introduits par la technologie IPFS, les données restent centralisées sur un disque dur et vont à l’encontre des objectifs d’une dApp.

Pour résumer : Interopérabilité et gestion des données sont les enjeux majeurs qui verront les rêves de décentralisation financière devenir réalité (ou non).

Les initiatives ne manquent pas, tant le talent et la créativité des développeurs de l’écosystème crypto sont importants. L’émergence d’un nouveau projet fait naître les espoirs les plus fous et semble avoir trouvé une solution d’ores et déjà extrêmement convoitée.

Aleph.im : un projet réellement différent

Trop de projets cryptos se concentrent sur une seule et même problématique, rendant un produit technologiquement brillant, peu utile sur le long terme. La technologie mise en place par l’équipe d’Aleph.im pourrait être considérée comme une solution tout-en-un.

Interopérabilité, stockage de données, fluidité, coût, … Ces problématiques sont balayées grâce à une technologie de layer 2 (off chain) qui vient s’intercaler entre utilisateur et protocole.

Schéma de fonctionnement du protocole Aleph.im

Déployable au-dessus de toutes les blockchains existantes (Binance, Neo et Nuls sont d’ores et déjà intégrées), elle promet aux utilisateurs une expérience fluide, qui permettra d’interagir sans friction avec les produits financiers de demain.

De plus, elle a placé la question du stockage de données au cœur de sa stratégie, permettant d’arriver à une décentralisation totale, jusque-là impossible à cause de la technologie IPFS.

La solution proposée permet de résoudre les problématiques de coûts, de latence, d’adoption et de stockage, et se voit plébiscitée par de nombreux acteurs de l’industrie. FTX, par le biais de sa nouvelle plateforme Serum, a décidé d’intégrer sur-le-champ cette technologie afin de garantir à ses utilisateurs la meilleure expérience possible.

Les investisseurs, eux aussi, ne s’y trompent pas. Dans le raz-de-marée entraîné par l’appréciation de bitcoin, faisant vaciller la plupart des crypto-alternatives, rares ont été les tokens qui ont su résister, voire obtenir de meilleures performances. Aleph.im en fait partie, et sa croissance actuelle n’est qu’un début.

Soyons clairs ! Même si le projet surfe sur la tendance de la finance décentralisée, son rayonnement est potentiellement bien plus large. Décentralisation et gestion des données seront encore, pour bien longtemps, au cœur des débats les plus vivaces. Les plaintes, quant à elles, ne sont plus permises.

L’inarrêtable DeFi

Le graphique proposé par DeFi Pulse nous permet de quantifier la valeur des cryptomonnaies allouée aux protocoles DeFi. Pour rappel, elle est mesurée en dollar US.

Valeur totale bloquée (USD) dans la DeFi – Source : DeFi Pulse

Entre le samedi 25 juillet et aujourd’hui, la quantité totale de fonds alloués au mouvement DeFi est passée de 3,51 milliards à 3,95 milliards de dollars. Malgré la grande forme de Bitcoin, qui a freiné, en milieu de semaine, la croissance du mouvement, la tendance revient à la hausse et se situe juste en dessous des 4 milliards de dollars.

Le tweet de la semaine

Le tweet de la semaine revient à Qiao Wang qui prétend que les produits et services liés au mouvement DeFi sont à un point d’inflexion majeur. En effet, ils commencent à faire de l’ombre aux outils et plateformes centralisées (Binance et Coinbase) grâce aux efforts produits en termes d’accès, de sécurité, d’anonymat, de rendement et de liquidités.

Seule l’amélioration de ces variables permettra à l’univers des cryptomonnaies une décentralisation totale et, de facto, une adoption massive des protocoles de la finance décentralisée.

Les 3 meilleurs articles de la semaine sur la DeFi

Aave n’en finit plus de croître. Le protocole évolue et propose maintenant un jeton de gouvernance et une sécurité accrue.

♠ Ethereum 2.0 n’est plus qu’une question de mois …Découvrez comment vous pouvez devenir un validateur du deuxième protocole crypto, et participez à la future révolution financière.

Aleph.im est le projet tendance du moment. Après avoir envahi les fils de discussion Twitter, voilà la technologie consacrée au sein d’un partenariat entre FTX et Serum.

L’article +1 271 % en 1 mois : pourquoi le projet Aleph.im est-il si différent ? – Hebdo DeFi #4 est apparu en premier sur Journal du Coin.

À consulter également